Crêpier (H/F)

Présentation :

crepier (H/F) pour camping ou restaurant


Son métier :
- Le crêpier est en charge de la réalisation des plats de la carte d'une crêperie : les crêpes et galettes classiques et élabore les différents plats et salades d'accompagnement et les desserts.
- Il fabrique les différentes pâtes utilisées (pâte de sarrasin, pâte de froment), prépare les garnitures salées cuisinées (légumes, fruits de mer, poissons, fondue d'oignons …), et les garnitures de base salées et sucrées (jambon, œuf, fromage, champignon, sucre, confiture, glace, chocolat …).
- En cadence avec les commandes prises en salle, il cuit les crêpes et les galettes, qu'il garnit de l'accompagnement demandé. Il assure également l'élaboration des autres plats et desserts figurant sur la carte.
- A la fin du service, il nettoie le matériel utilisé et les plaques chauffantes.

Ses qualités principales :
- Bon cuisinier
- Bonne capacité à travailler en équipe
- Rapidité d'exécution et résistance au stress
- Bonne condition physique
- Connaissance des règles d'hygiène en vigueur

Principaux diplômes et niveaux de formation :
- CTM crêpier (titre délivré par la chambre des métiers et de l'artisanat) qui est d'un niveau équivalent au CAP. Cette formation est accessible au CFA de CMA des Côtes-d'Armor.
- Il y a également des formations pratiques non diplômantes de courte durée au métier de crêpier, comme l’école Treblec de Maître Crépier à Maure-de-Bretagne (35330), ou Forma-Restauration à la Roche-sur-Yon (85015).
- Enfin, le métier de crêpier est accessible après un CAP cuisine ; ce diplôme peut être préparé en alternance ou à l'école. Un Bac (Bac professionnel restauration, bac technologique hôtellerie) ou un BP cuisinier ou une MC cuisinier peuvent également être un plus pour une évolution plus rapide.

Son évolution :
- Au sein d'une crêperie : crêpier, chef d'équipe, chef de cuisine, directeur de la crêperie
- S'installer à son compte et ouvrir sa crêperie

Son salaire :
Au minimum le Smic mais parfois beaucoup plus en saison en fonction du nombre d’heures travaillées